Le Mahzor Luzzatto quitte la France ?

  • par

Tout d’abord, cet article n’a pas vocation de rentrer dans la polémique et le débat sur la vente de ce Mahzor. Je souhaite seulement vous faire découvrir un ouvrage exceptionnel tant par son histoire que par la reliure.

Un manuscrit exceptionnel du patrimoine français sera mis en vente le 19 octobre 2021 par Sotheby’s à New york. Ce chef d’œuvre connu des spécialistes et des chercheurs, est un des joyaux du patrimoine national.

La qualité de l’écriture, la splendeur des enluminures en font l’un des plus beaux livres de prière de cette période.

Le Mahzor est un rituel de prière de Roch Hachana (Nouvel an) et de Yom Kippour (le jour du pardon) de tradition ashkénase. Il est connu comme le MS24 de la collection de l’alliance israélite universelle, mieux connu sous le nom de son acquéreur en 1870, Samuel David Luzzatto. Eminent érudit, poète et théologien juif italien, il est un grand collectionneur de livres anciens. A sa mort en 1865, plusieurs de ses manuscrits et de ses livres imprimés alimentent les collections des principales institutions culturelles européennes. C’est en 1870 que la bibliothèque de l’AIU en fait l’acquisition.

Précédent
Suivant

C’est un folio de 451 feuilles sur fort vélin, de 31,2 x 23,7 cm. Entendons ici par vélin, une variété de parchemin, donc de la peau de veau mort-né. Le texte est rédigé en Hébreu et composé en écriture carré.

Sa date de composition est estimée entre la fin du XIII° et le début du XIV°, en Allemagne. Sa rédaction est attribuée à un scribe nommé Abraham. Ce dernier a réalisé plusieurs enluminures représentant l’architecture gothique, des bêtes fantastiques et des juifs médiévaux en prière. On y voit une calligraphie élégante et une belle illustration, dont certaines à la feuille d’or. De plus avec ses lettrines peuplées d’animaux fantastiques et de personnages stylisés à tête d’oiseau, le Mahzor est un des rares témoignages du vocabulaire iconographique médiéval antérieur à 1300.

Au fil des siècles, il a transité par la France et l’Italie. Chaque nouveau propriétaire a alimenté et annoté le texte originel afin de refléter les pratiques et coutumes locales de l’époque. C’est un témoignage exceptionnel de la liturgie Hébraique jusqu’à nos jours.

Le risque majeur de sa vente et que le Mazhor disparaisse dans une collection privée et ne soit plus accessible pour la recherche.

Mise à jour 21 octobre 2021 : Le Mazhor Luzzatto a été vendu pour 7,1 millions d’euros à un riche collectionneur américain qui souhaite garder l’anonymat. L’enchère a duré 5 minutes durant lesquelles quatre enchérisseurs se sont disputés l’ouvrage. Une conseillère de Sotheby’s a mentionné « que l’acheteur est connu pour être généreux dans le partage de ses manuscrits avec le public – ils ont participé à de nombreuses expositions publiques et l’acheteur donne également accès aux chercheurs ».

Crédit photo : alliance israélite universelle / Sotheby’s Retrouvez sa version numérique sur bibliotheque-numerique-aiu.org : rituel de prières pour les fetes de tichri

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *