Dante, la Comédie illustrée

  • par

Bonjour mes lecteurs,

C’est du fond de mon lit, (ce qui s’apparente bien à une descente aux Enfers :)), que je souhaite vous parler d’une exposition qui se tient à la bibliothèque Ceccano d’Avignon, jusqu’au 29 janvier 2022 : Dante, la Comédie illustrée.

crédit photo : avignon.fr

Lors de l’inauguration de mon atelier-galerie ce week-end, j’ai eu un merveilleux moment de partage avec Paul Bitner, commissaire de cette exposition. Je vous livre ici le résumé de la brochure d’exposition, avant de passer à quelques mots sur cet ouvrage majeur :

En cette année du septième centenaire de sa mort, la ville d’Avignon célébre Dante Alighieri par une exposition consacrée aux illustrations de la Divine Comédie (…) Des gravures sur bois du 16° siècle jusqu’à la photographie contemporaine en passant par la bande dessinée, de l’Italie à la Russie en passant par le Danemark : ces quelques pistes démontrent, si besoin est, combien aujourd’hui les chants de la Divine Comédie sont, au dire du poète O.E. Mandelstam, des “appareils à saisir l’avenir””.

crédit photo : Wikipédia

Voilà pour la présentation officielle … Maintenant j’imagine vos mines déconfites à l’idée de lire Dante … et pourtant, la Divine Comédie (son vrai nom est la Comédie … Divine a été rajouté lors des premières impressions de l’ouvrage (sûrement du marketing) … Plus sérieusement, Comédie, écrite en langue vulgaire, se différencie des tragédies grecques, car la bonne nouvelle pour nous, le livre a une fin heureuse !!!) … Mais je m’éparpille (il y a tant de choses à dire sur le sujet).  Donc pourquoi lire la Divine Comédie de nos jours ???? parce que Dante parle de chacun d’entre nous ! (d’où la bonne nouvelle que ça se termine bien ! ouf, nous n’érrerons pas tous éternellement dans le méandre des enfers … enfin, moi ça me rassure, vous je ne sais pas ….). Composée au début du XIVe siècle, la Commedia est l’oeuvre de Dante la plus célèbre et l’un des plus importants témoignages de la civilisation médièvale. Connue et étudiée dans le monde entier, elle est tenue pour l’un des chefs-d’oeuvre de la littérature tout style et toute époque confondus !

Comme je suis certaine que vous l’avez déjà lu … …. …. (un ange passe … Béatrice ?), et surtout je ne veux pas vous perdre entre l’Enfer et le Purgatoire, je vous fais gentiment un résumé très succinct : c’est le récit du cheminement mystique du poète guidé par Virgile dans les contrées de l’Enfer et du Purgatoire, et par Béatrice au Paradis.

crédit photo : bighugelabs.com

Retenons pour cette exposition que la Divine Comédie inspirera au travers des siècles des quantités d’artistes : peintres, écrivains, compositeurs, metteur en scène … qui y trouveront une source d’inspiration inépuisable pour produire des oeuvres souvent noires et torturées.

Par exemple, Auguste Rodin, (réminiscence de mes études d’histoire de l’Art !), passera une bonne partie de sa vie à sculpter une représentation de la fameuse Porte des Enfers.

Porte des Enfers, 6,35x4m, Auguste Rodin, 1840-1917. 

Pour en savoir plus : http://www.avignon.fr/toutes-les-actualites/actualite/exposition-dante-la-comedie-illustree/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.